Nos étoiles contraires de John Green

Publié le par Stefsav

Nos étoiles contraires de John Green

Résumé :

 

336 pages

 

Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer.

Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie,

mais elle se sait condamnée.

Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien,

fréquenté par d'autres jeunes malades.

C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission,

qui partage son humour et son goût de la littérature.

Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate.

Et malgré les réticences d'Hazel, qui a peur de s'impliquer

dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence...

les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

 

Mon avis :

 

Il y a longtemps que j'attendais de sauter le pas de lire ce livre.

A la lecture du résumé, on ne s'attend pas pas à lire un livre hyper joyeux...

Pourtant, à travers ces deux adolescents, John Green nous donne une grande leçon de vie : ces adolescents nous entraînent dans leur vie d'ado, au-delà de leur maladie.

Même si elle se sait condamnée, Hazel a une énergie de vivre terrible ; elle veut vivre sa vie le plus possible et sa maladie ne l'arrête que quand elle n'a plus le choix !

Augustus lui, connaît la chance de la rémission : il tombe sous le charme d'Hazel, qui ressemble à une autre fille qu'il a connu... Il se montre un soutien infaillible à Isaac, à Hazel, ses amis dans la maladie, rencontrés dans un groupe de parole dans lequel Hazel arrive, "un peu contrainte" par ses parents qu'elle ne veut pas inquiéter plus...

L'amour de la lecture va rapprocher Augustus et Hazel, même si leurs goûts littéraires sont au départ très éloignés ! Cette passion va les entraîner dans un défi : connaître la suite d'un livre qu'ils ont tous les deux aimés.

John Green nous entraîne dans une vague de sentiments variés : l'humour, la tendresse, la tristesse parfois, mais on ne peut rester insensible.

Je ne sais pas si je le mettrais facilement dans les mains d'un adolescent cependant...

J'avoue qu'après avoir lu "Et soudain tout change" de Gilles Legardinier, j'ai eu un peu de mal à entrer dans cette lecture : peut-être le côté littérature américaine que j'ai ressenti au fil des pages (il est vrai que c'est aussi à la base un roman jeunesse) m'a paru un peu fade à côté du style "Legardinier"...

Pas vraiment une déception, mais ce roman est loin d'être le coup de coeur que j'espérais...

 

 

Commenter cet article