Alors voilà... Les 1001 vies des Urgences de Baptiste Beaulieu

Publié le par Stefsav

Alors voilà... Les 1001 vies des Urgences de Baptiste Beaulieu

Résumé :

 

380 pages

 

Alors voilà le récit au quotidien d’un apprenti médecin qui joue des claquettes entre les différents services des Urgences avec ses co-internes. Là, pendant sept jours, il décrit à une patiente en stade terminal ce qui se passe sous les blouses et dans les couloirs. Pour la garder en vie le temps que son fils, bloqué dans un aéroport, puisse la rejoindre. Se nourrissant de situations bien réelles, vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l’hôpital au scanner. Il peint avec légèreté et humour les chefs autoritaires, les infirmières au grand cœur, les internes gaffeurs, les consultations qui s’enchaînent, les incroyables rencontres avec les patients... Par ses histoires d’une sensibilité folle, à la fois touchantes et drôles, il restitue tout le petit théâtre de la comédie humaine. Un bloc d’humanité.

Né en 1985, Baptiste Beaulieu est interne à l’hôpital. Il a reçu en janvier 2013 le prix Alexandre-Varney pour son blog « Alors voilà », pour une réconciliation soignants/soignés, aussitôt remarqué par la presse et plébiscité par les lecteurs. Alors voilà : les 1001 vies des Urgence est son premier livre.

 

(Résumé Fayard)

 

Mon avis :

 

Il y a un moment déjà que ce livre figuré dans ma read-list... Je me suis enfin décidé à le lire, et j'avoue que je me sens presque déçue...

Je m'attendais à lire un livre léger, façon billet de blog, mais au final je trouve que le style de l'auteur est parfois un peu jeune, un peu léger et je reste sur un goût d'inachevé...

J'ai été déçue que les patients soient si peu décrits : les noms ont été changé, par souci évident de respect du secret médical, l'auteur les rebaptisant la plupart du temps par un trait de leur caractère. Mais j'aurais aimé pouvoir me projeter un peu plus, en les imaginant physiquement.

J'ai eu le sentiment que certaines anecdotes étaient traitées de façon légère, pas toujours approfondie... tout cela donne parfois l'impression que l'on peut sourire ou rire de tout...

L'idée de raconter ces anecdotes était bonne, mais j'aurais aimé pouvoir ressentir ce que ce jeune interne pouvait retirer de ces diverses expériences. On retrouve la fatigue de l'enchaînement des gardes, le stress face à certaines situations, les transferts qui existent face à certains patients et le croisement du vécu de ces jeunes internes, leur solidarité dans les moment difficiles...

J'ai apprécié par contre cette rencontre avec cette patiente de la chambre 7 : l'idée de raconter à cette femme qu'on ne peut plus suaver les anecdotes des services pour lui permettre de continuer à sourire était touchante... Cette envie de Baptiste Beaulieu de lutter à ses côtés plus encore, la solidarité des autres membres du service également....

Un livre léger, parfois trop qui m'a laissé un petit goût dendéception, peut-être parce qu'à force de me dire que j'allais le lire, je m'était imaginé un tout autre livre...

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article