Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg

Publié le par Stefsav

Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg

Résumé :

 

432 pages

 

Wanted : Ils sont cinq, trois femmes, deux hommes. Cheveux blancs, déambulateurs, ils s'apprêtent à commettre le casse du siècle. Si vous les croisez, restez prudents, et surtout ne tentez pas de vous interposer.

Ils s'appellent Märtha, Stina, Anna-Greta, le Génie, le Râteau, ils chantent dans la même chorale et vivent dans la même maison de retraite. Nourriture insipide, traitement lamentable, restrictions constantes, pas étonnant que les résidents passent l'arme à gauche. Franchement, la vie ne serait pas pire en prison ! D'ailleurs, à Stockholm, elles ont plutôt bonne presse... Voilà l'idée ! Les cinq amis vont commettre un délit et faire en sorte d'être condamnés : en plus d'avoir la vie douce, ils pourraient redistribuer les bénéfices aux pauvres et aux vieux du pays.
Un brin rebelles et idéalistes, un peu fous aussi, les cinq comparses se lancent dans le grand banditisme. Mais évidemment rien ne va se passer comme prévu...

(Résumé Fleuve Editions)

 

Mon avis :

 

Ce livre a retenu mon attention d'abord par sa couverture (sa couleur jaune, son dessin prêtant à sourire) puis par son titre accrocheur et prometteur ! Très vite, j'ai eu envie de le découvrir...

 

Ces cinq personnes âges, aux caractères différents, m'ont très vite entraînée dans leurs aventures. J'ai apprécié ces "petits vieux" d'apparence si innocente, qui ne sont pas si gâteux...

 

J'ai aimé le style fluide de l'auteure, son humour dans la description de ses personnages et leurs aventures parfois loufoques autant que sur-réalistes ! Ces personnages, on aimerait les rencontrer dans la vraie vie, histoire de la rendre parfois moins banale... J'avoue qu'ils m'ont bien faite sourire et même rire toute seule ces petits vieux !

 

Alors certes la sécurité du musée national telle qu'elle est décrite est peu réaliste, les caches imaginées par les personnages sont parfois inimaginables, la police est parfois (souvent ?)caricaturée, mais cela donne une petite dose supplémentaire d'humour à ce roman.

 

Cependant, l'auteure nous interpelle aussi quant aux personnes âgées etau sort qu'on leur réserve dans notre société. On se demande comment ils peuvent en arriver à imaginer que leur vie sera plus belle et plus douce en prison que dans cette maison de retraite (et quel établissement !). La maison de retraite décrite est effectivement terrible : d'abord son infirmière dont on comprend très vite qu'elle n'est pas là pour l'amour des personnes âgées (quel contraste avec sa remplaçante !!!), mais aussi la politique d'économies qui y est menée (et là, malgré tout, on ne peut que le constater dans notre société...).

 

Et puis, il y a aussi de l'amour... L'amour que se portent ces personnnes âgées, avec au-delà des amitiés du début, ces petits couples qui naissent... L'amour d'une mère à ses enfants que ses enfants finissent par lui rendre... L'amour qu'on attendait, qui n'est jamais venu et qui finit par arriver à un âge où on ne l'attendait plus !

 

Vous l'aurez compris, ce livre a été pour moi un vrai coup de coeur ! Alors certes, il y a bien quelques longueurs parfois, des noms impossibles à prononcer (les joies de la littératures nordique !), mais l'humour contenu dans ce roman a été une vraie source de bonheur pour moi !

 

Une lecture que j'ai déjà conseillée à plusieurs amis lecteurs, en espérant qu'ils l'apprécieront autant que moi. Et une suite 'Le gang des dentiers fait sauter la banque" que j'espère lire très rapidement et y retrouver autant d'humour...

Publié dans Roman, Coup de coeur 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léa Touch Book 04/03/2015 20:16

Ce livre a l'air super sympa à lire :)