Les jeudis au parc de Hilary BOYD

Publié le par Stefsav

Les jeudis au parc de Hilary BOYD

Résumé :

 

358 pages

 

Jeanie est mariée à George depuis trente ans. Elle a une fille qu’elle adore et une petite-fille qu’elle idolâtre. Mais Jeanie a un secret.

Son mari ne la touche plus depuis dix ans et elle en ignore la raison.

En outre, elle refuse de se laisser enfermer dans le rôle de vieille dame que tout le monde veut lui voir endosser. Elle est encore pleine de vie et compte bien résister.

Un de ses grands plaisirs est d’emmener sa petite-fille au parc tous les jeudis. C’est là qu’elle fait la connaissance de Ray, un homme de son âge. Ray est tout ce que George n’est pas : enjoué, ouvert d’esprit et… séduisant.

Au fil de leurs rencontres, Jeanie va tomber amoureuse. Elle sait pourtant que cette passion lui est interdite, car elle menace tout ce qui lui est cher.

Comment choisir ?

(Résumé : Milady éditions)

 

Mon avis :

 

La première chose qui m'a attirée vers ce livre, c'est sa jolie couverture : ce bel arbre, au feuillage automnal en forme de coeur était inhabituelle... Puis j'ai lu le résumé, et je me suis dit qu'une romance avec comme personnages centraux des soixantenaires était encore une particularité originale, alors j'ai décidé de tenter la lecture.

 

Très rapidement j'ai été entraînée par ces personnages : Jeanie que j'admire, qui, sans chercher à tout prix à comprendre pourquoi 10 ans son mari ne la touche plus, continue à être présente à ses côtés, à remplir les rôles qu'on attend d'elle (épouse, maman et grand-mère), avec comme échappatoire cette boutique que George lui a offert, sûrement en contre-partie de son absence d'explications... George, cet homme qui de premier abord paraît égoïste, cliché du "pater familias", mais qui finalement cache une profonde blessure... Sa révélation ne me l'a pas rendu plus agréable, mais m'a permis de comprendre certaines de ses réactions... Chanty, leur fille, est un personnage assez omniprésent, et on ne sait pas trop si elle soutient son père, ou sa mère ou si elle veut maintenir cette image de couple idéal véhiculée par ses parents mariés depuis plus de 30 ans... Alex, le gendre, assez détestable, tant en tant que mari, que père, que gendre... mais qui m'est ensuite devenu plus sympathique !

Et Ray... Cette rencontre liée au hasard, mais qui va faire ouvrir les yeux à Jeanie, lui permettre de se questionner sur la vie qu'elle mène, son envie ou non de chagement... Un grand-père attachant, un homme que l'on aurait envie de croiser un jour dans notre vie, une sorte de prince charmant sexagénaire, un homme qui lui aussi a souffert mais ne veut plus souffrir...

Les personnages créés par Hilary Boyd sont attachants, ont un vécu, des blessures et c'est là ce qui fait toute leur richesse. On est à la fois proche du frisson du premier et grand amour, tout en étant loin du cliché de l'adolescent qui le découvre. Le fait que les personnages principaux soient âgés de 60 ans donne à cette romance toute sa particularité et son intérêt.

Le livre se lit facilement, l'écriture est à la fois simple et fluide, sans fioritures, sans descriptions interminables et donne envie d'avancer page après page.

J'ai passé un moment agréable à leur côté, et même si on n'est pas dans de la grande littérature, j'avoue que j'ai passé un vrai bon moment.

Publié dans Roman

Commenter cet article