Suite Française de Irène Némirovsky

Publié le par Stefsav

Suite Française de Irène Némirovsky

Résumé :

 

573 pages

 

Écrit dans le feu de l'Histoire, Suite française dépeint presque en direct l'exode de juin 1940, qui brassa dans un désordre tragique des familles françaises de toute sorte, des plus huppées aux plus modestes. Avec bonheur, Irène Némirovsky traque les innombrables petites lâchetés et les fragiles élans de solidarité d'une population en déroute. Cocottes larguées par leur amant, grands bourgeois dégoûtés par la populace, blessés abandonnés dans des fermes engorgent les routes de France bombardées au hasard… Peu à peu l'ennemi prend possession d'un pays inerte et apeuré. Comme tant d'autres, le village de Bussy est alors contraint d'accueillir des troupes allemandes. Exacerbées par la présence de l'occupant, les tensions sociales et les frustrations des habitants se réveillent…
Roman bouleversant, intimiste, implacable, dévoilant avec une extraordinaire lucidité l'âme de chaque Français pendant l'Occupation, enrichi de notes et de la correspondance d'Irène Némirovsky, Suite française ressuscite d'une plume brillante et intuitive un pan à vif de notre mémoire.

 

(Résumé : Gallimard/folio)

 

Mon avis :

 

J'avais été attirée par ce livre après avoir entendu des critiques sur le film sorti au cinéma qui étaient plutôt positives lorsqu'elles évoquaient le livre qui avait servi de support au livre. De ce fait, dès que je l'ai troivé, je me suis mise à le lire.

L'idée que ce livre ait été publié à titre posthume, l'auteure ayant été déportée et tuée en 1942, donne encore plus de relief à son récit : on sent à chaque page que les évènements qu'elle rapporte sont en lien direct avec son vécu, une sorte de témoignage.

Au départ, la multitude des personnages que nous suivons dans cet exode était frustrant pour moi : j'aurais aimé pouvoir lire ce livre d'une traite, sans le poser pour connaître la suite de chacun de ces personnages... Mais avec deux enfants en vacances, cela n'était même pas envisageable ! Du coup, le début m'a semblé laborieux, le temps de me repéré dans ces personnages et d'entrer dans chacune de ces familles.

Peu à peu, j'ai appris à les aimer ou non, à les apprécier ou non... Certains d'entre eux ont des destins vraiment émouvants !

Au fil des pages, on en vient, tout comme Lucile à s'interroger sur les liens entre ces Français et les Allemands occupant la France : à certains moments, on a envie de les apprécier, de les plaindre, à d'autres, de les détester...

Ce livre m'a vraiment touchée, et j'aurais aimé qu'Irène Némirovsky puisse survivre à la déportation et poursuivre son idée de continuer son oeuvre en évoquant la fin de la guerre et l'après-guerre... La vie ne lui en a pas laissé la possibilité, mais grâce à sa fille qui avait précieusement conservé ses manuscrits, ses notes et sa correspondance, on a accès à ce livre en forme de mémoire de notre histoire...

A lire, assurément, mais je pense que j'attendrais encore avant de voir le film, j'ai trop envie de conserver l'image des personnages que je me suis créée.

Publié dans Roman historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article