T'as le blues, baby ? de Alessandra SUBLET

Publié le par Stefsav

T'as le blues, baby ? de Alessandra SUBLET

Résumé :

 

188 pages

 

Si Alessandra Sublet attendait son bébé avec impatience et imaginait vivre l'un des moments les plus heureux de sa vie, il en a été autrement lorsque sa fille Charlie est née en juin l'année dernière. En effet, la présentatrice de C'est à vous n'a pas échappé au Baby blues qui touche à peu près 85% des mamans.

Mais pour Alessandra Sublet, il a été question de bien plus qu'une simple déprime passagère. L'animatrice décrit en effet la naissance de Charlie comme un « véritable tsunami » dans sa vie.

De retour à la maison, Alessandra Sublet s'est sentie désemparée comme de nombreuses femmes, sans mode d'emploi pour s'occuper de bébé. « Le premier bain... J'ai eu l'impression que j'allais la noyer ! Le premier pyjama, la première couche m'ont pris vingt-cinq minutes ». ?

« J'imaginais qu'avoir un enfant, c'était un rêve auréolé de bleu et rose. Mon ventre allait s'arrondir sous le regard tendre de mon amoureux. Comme dans les films, je l'aurais appelé pour qu'il m'emmène, tel Zorro, de toute urgence à la maternité. J'aurais pleuré en entendant le premier cri de mon bébé. Jolie et épanouie, avec un beau sourire ultra-bright, je l'aurais bercé avec douceur. Mais rien, jamais, ne se passe comme dans les films.», écrit-elle dans son ouvrage.

Au lieu d'éprouver le bonheur qu'elle espérait, la maternité étant souvent décrite comme un moment d'apothéose dans la vie d'une femme, Alessandra Sublet s'est sentie comme au bord d'un gouffre. « Quand le baby blues s'est invité dans ma vie, mon pire cauchemar a commencé. Jamais je n'aurais imaginé que, arrivée à la maison, je me sentirais si démunie, avec ma chute d'hormones vertigineuse, mes trente-quatre heures de sommeil en retard et, surtout, sans aucun mode d'emploi. », raconte t-elle. Un témoignage qui permettra peut-être à d'autres femmes de moins culpabiliser lorsqu'elles éprouvent des sentiments parfois déroutants à la naissance d'un enfant.

 

(Résumé : Babelio)

 

Mon avis :

 

Le titre et le résumé de ce livre m'ont interpelée car ils m'ont rappelé ce par quoi je suis passée il y a quasiment sept ans...

Le baby-blues, j'irais m^peme jusqu'à parler de dépression du post-partum dans ce cas, on ne nous en parle pas lors de la préparation à l'accouchment et du suivi de grossesse.... On nous évoque bien la chute hormonale les jours suivant l'accouchement et les lamres qui peuvent aller avec mais pas ce que nous décrit avec une certaine fluidité et un certain recul Alessandra Sublet...

Elle nous décrit sur un ton parfois léger, parfois humoristique, d'autres fois grinçant ce qu'elle a pu ressentir, ces larmes qui arrivent parfois sans raison, cette impression de ne pas pouvoir être une bonne maman, cette crainte que cela entraîne puis la descente et l'isolement. Elle glisse au milieu de ce qu'elle nous livre des lettres qu'elle adresse pour l'avenir à sa fille mais aussi à chaque maman traversant cette épreuve afin que chacune sache que cela existe, que cela ne nous empêche pas d'être NORMALE, mais que l'on peut aussi lutter et que l'on doit se faire aider pour surmonter cette épreuve.

Ce livre a été un coup de coeur dans la mesure où je me suis retrouvée dans ce qu'a traversé Alessandra Sublet, ce baby-blues, cette descente vers la dépression du post-partum mais aussi le burn out général... Ce n'est pas une fatalité !

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article