Je veux vivre de Jenny DOWNHAM

Publié le par Stefsav

Je veux vivre de Jenny DOWNHAM

Résumé :

 

379 pages

 

Atteinte d'une leucémie, Tessa sait qu'il ne lui reste que peu de temps. Mais, à 16 ans, elle a envie de vivre intensément jusqu'au bout. Aidée de sa meilleure amie Zoey, de ses parents et de son petit frère, elle va engager une formidable course contre la mort pour accomplir sa dernière liste de souhaits : sexe, drogue, célébrité... La vie va également lui réserver une belle surprise en mettant sur son chemin Adam, avec qui elle va avoir la chance de découvrir l'amour...

« Sans jamais tomber dans le pathos, elle traite d'un sujet éminemment difficile, tout en distillant, par touches magistrales, tendresse et humour au détour des pages. »actualité-litteraire.com

 

(Résumé : Pocket Editions)

 

Mon avis :

 

Difficile de rédiger une chronique après avoir juste refermé ce livre...

Jenny Downham raconte ce combat de Tessa à la première personne et nous entraîne avec elle dans les affres et les souffrances de la maladie, du cancer... Mais Tessa se montre aussi peste avec son entourage : son père, ses amis doivent subir ses "colères" conscientes ou non, se plient à ses désirs sans toujours oser lui dire STOP...

Elle a décidé de combattre sa maladie contre laquelle elle ne peut malheureusement plus rien à travers une liste de ce qu'elle veut faire avant de mourir, elle veut faire vivre ce corps, le faire vibrer, connaître l'amour, les sentiments...

Ces expériences, elle les mène avec la fougue de l'adolescence, sans toujours réfléchir aux conséquences que ses actes pourraient avoir, mais peu à peu, ses objectifs vont changer.

J'avoue que certains passages du livre m'ont parfois peu accrochée, que j'ai parfois trouvé Tessa ou ses amis détestables, particulièrement le début du livre...

Peu à peu, j'ai senti que Tessa n'était pas cette colère, mais que c'était cette maladie qui était cette colère, mon regard alors a changé, je me suis questionnée sur comment je réagirais confrontée à une telle situation, que ce soit en tant que malade ou en tant que maman...

Serais-je comme son papa, capable d'être présent à ses côtés, d'endurer sa colère ou plutôt comme sa maman qui a préféré la fuite dans un premier temps, le refus du médical, le temps peut-être de pouvoir "accepter" l'inacceptatble !

Et puis il y a la fin du livre... Une fin qui ne peut laisser insensible, le chemin vers la fin d'une vie et la force que révèle alors Tessa...

Ce livre est parfois comparé à "Nos étoiles contraires" de John GREEN, mais j'avoue que j'ai nettement préféré celui-ci à celui de John Green, l'auteure ayant réussi à me faire ressentir des émotions plus fortes, qu'elles soient bonnes ou mauvaises...

Un livre à épargner peut-être aux âmes les plus sensibles...

Publié dans Roman

Commenter cet article