Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès MARTIN-LUGAND

Publié le par Stefsav

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès MARTIN-LUGAND

Résumé :

 

253 pages

 

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

L’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique, tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a d’autre choix que de faire avec.

 

(Résumé : Editions Michel Lafon)

 

Mon avis :

 

Il y a un moment déjà que ce livre figurait dans la liste des livres que je souhaitais découvrir, simplement parce que son titre m'intrigait...

Je l'ai donc ouvert sans en savoir plus, sans jamais avoir eu la curiosité d'aller lire des critiques ou même le résumé... Et là, le choc : derrière ce joli titre, porteur de bonheur et d'espoir, on découvre que l'histoire commence par une double perte inimaginable pour une maman : Diane perd dans un accident son mari et sa fille...

Sa vie s'arrête, elle s'enferme alors dans une terrible dépression, au point que son meilleur ami la pousse à partir ailleurs pour essayer de faire son seuil et se reconstruire... Cet ailleurs sera l'Irlande qu'elle choisira en souvenir de son mari qui aurait aimé l'y emmener et qui aimait la Guiness... Dans cet ailleurs, elle va être accueilli par une famille et va réaliser que quoiqu'il arrive, elle reste à jamais la femme de Colin, qu'elle ne parvient pas à l'oublier et elle découvre aussi que Clara restera à jamais une petite fille pour elle, que ce futur rêvait n'existera plus... Elle exprime là la douleur d'une maman à construire sa vie dans le manque terrible de son enfant perdu... et la difficulté pour une femme d'aimer à nouveau quand la séparation avec l'homme de sa vie est liée à un accident, et que cet amour restera au fond d'elle...

J'ai découvert que le titre du livre abrite ce qui va l'aider à relever la tête et se reconstruire : un café littéraire (ce serait mon rêve !!!)...

Petite déception malgré tout, car j'avoue que certains passages de ce livre m'ont paru bien longs malgré ma sensibilité aux thèmes évoqués...

La fin de l'histoire ne m'a guère surprise car je la sentais arriver, mais j'ai été ravie d'apprendre qu'une suite existait à ce livre, et je vous l'avoue : je suis en train de la lire, et là, je ne m'ennuie absolument pas... j'ai parfois l'impression que l'auteure n'est pas la même, même si les personnages principaux restent récurrents !

A lire, ne serait-ce que pour le plaisir de lire le suivant !

Publié dans Roman

Commenter cet article