Mémé dans les orties d'Aurélie Valognes {Partenariat Livraddict}

Publié le par Stefsav

Mémé dans les orties d'Aurélie Valognes {Partenariat Livraddict}
Mémé dans les orties d'Aurélie Valognes {Partenariat Livraddict}
Mémé dans les orties d'Aurélie Valognes {Partenariat Livraddict}

Résumé :

 

288 pages

 

Solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant… –, Ferdinand Brun, 83 ans, s’ennuie à ne pas mourir.

Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot.

Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence.

Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie… jusqu’au jour où une fillette précoce et une geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.

 

 

Attention : cure de bonne humeur en vente libre !

 

(Résumé : Michel Lafon Editions)

 

Mon avis :

 

Depuis sa sortie, ce roman me tentait énormément... Je remercie donc Livraddict et les éditions Michel Lafon de m'avoir permis de découvrir ce livre.

 

Et je vous l'avoue dès le début de cet article, ça a été un plaisir immense, une très belle découverte !

 

La couverture m'a d'abord attirée... Vous me direz qu'elle n'a rien d'original, mais moi, elle me rappelait les nappes que l'on pouvait autrefois trouver sur les tables de nos grands-mères... Le titre m'a fait sourire : il m'évoquait cette expression qu'il m'arrive d'employer « faut pas pousser mémé dans les orties » !

Le style de l'auteure est agréable à lire, plein d'humour et les caractères ne sont pas trop petits, ce qui peut ne pas être négligeable quand on est fatigué !

J'ai aimé cette idée de donner comme titre à chaque chapitre une expression de la langue française : c'est original et peu commun, ça change des citations que l'on retrouve régulièrement... Ce roman est frais, drôle (attention, l'humour est parfois à prendre au second degré, voire plus!), mais aborde également un thème qui ne peut laisser insensible : celui du vieillissement et de l'éloignement géographique des générations... De ce fait, il peut toucher toutes les générations car chacun peut s'identifier à Ferdinand ou voir en lui un proche qui pourrait devenir Ferdinand en vieillissant !

Les personnages sont tous attachants. Je vous avoue que j'ai eu un immense coup de cœur pour Ferdinand, seul homme au milieu de tant de femmes... Sa vie n'a rien à envier : sa femme l'a quitté pour le facteur, sa chienne disparaît, sa fille vit à l'autre bout du monde, rien de bien folichon ! Et ce « Papy Daniel » qui prend plaisir à ennuyer ses voisines plus ou moins gentiment, finit par se faire toucher d'abord par une petite fille, puis par une mamie geek qui lui redonneront goût à la vie et envie de retrouver sa bonne humeur !

La petite Juliette, avec son air de « mademoiselle qui sait tout » est touchante : elle déploît des tonnes d'initiatives pour sortir ce vieux bougon de sa routine quotidienne, pour faire ressortir en lui sa bonté. Cette relation enfant/grand-parent que Ferdinand ne peut entretenir avec son petit-fils qui vit à Singapour, Ferdinand va pour la vivre avec Juliette, et de façon très touchante, même si le début n'est pas si simple ! Grâce à cette petite fille intrépide, Ferdinand va entrer en contact avec sa voisine geek de 93 ans, Béatrice. Entre eux va se nouer une jolie histoire attendrissante. Vous l'aurez compris, ce livre, je l'ai dévoré, adoré !

C'est un véritable coup de cœur que j'ai envie de faire découvrir à mon entourage en espérant qu'ils prendront autant de plaisir que moi dans cette rencontre avec Ferdinand et ses voisines !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article