Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay

Publié le par Stefsav

Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay

Résumé :

Cela fait maintenant deux ans que Nastya, 17 ans, ancienne joueuse de piano surdouée, s’est murée dans le silence après une agression.

Plus un mot ne franchit ses lèvres. Jusqu’au jour où elle rencontre Josh, un garçon de son âge terriblement maltraité par la vie, et laissé seul au monde après la mort de tous ses proches.

Entre les deux, une amitié  s’installe, et bientôt des sentiments plus forts encore. Nastya se remet doucement à parler. Josh retrouve l’envie de sourire.

Mais les deux amoureux s’inquiètent de ce bonheur inattendu, persuadés que tôt ou tard, ils devront en payer le prix.

Leur passion sera- t-elle plus forte que la peur de tout perdre une nouvelle fois ?

(Source : Fleuve Editions)

 

Mon avis :

J'ai décidé de lire ce livre après avoir lu plusieurs critiques très enthousiastes sur des groupes de lecture que je fréquente...La romance, le genre Young Adult m'a souvent laissée perplexe et je craignais une fois de plus d'avoir un avis différent... Mais c'était avant de le lire !

Alors je n'irais pas jusqu'à lui attribuer un coup de coeur ou un 9/10 comme j'en ai vu beaucoup, mais je dois vous avouer que j'ai pris du plaisir tout au long de ces 500 pages.

Comme dans de nombreux livres de ce genre, on fait connaissance avec les deux personnages principaux, adolescents, tous deux blessés par la vie... L'un par des deuils répétés et nombreux, l'autre par une agression dont on ne sait pas grand chose au départ.

Peu à peu, à travers ce récit à deux voix, nous allons recueillir des éléments de compréhension de ce silence de Nastya, jusqu'à la révélation de ce qui s'est passé qui va au-delà de ce qu'on peut imaginer. Nous en apprenons plus sur Josh et les drames qu'il a vécu. Très vite on réalise que le thème de la seconde chance occupe une place importante : comment "survivre" à une agression, à des deuils répétés, mais surtout comment continuer à vivre... Ces deux ados "associaux" se rencontrent, se découvrent et s'apprivoisent, pour tenter de traverser leur mal-être ensemble, en se soutenant sans jamais l'avouer réellement.

A travers cette jeune pianiste qui ne peut plus jouer et qui rencontre d'autres artistes qui s'épanouissent dans leurs arts respectifs (Josh avec la menuiserie, Clay avec le dessin, Drew dans l'art du débat), l'auteur abord la jalousie : Nastya souffre de voir les autres s'enrichir dans leur art alors qu'elle souffre de ne plus pouvoir vivre avec le sien qui avant son agression occupait toute sa vie. De cette jalousie, elle va finir par faire une force...

Le thème de la vengeance est omniprésent : Nastya le dit, le revendique, elle veut pouvoir se venger un jour de celui qui l'a blessée. Elle préfère le silence plutôt que de dire aux siens ce dont elle se souvient (et là, elle développe un art impressionnant, celui de toujours se contrôler pour ne pas parler !)... Jusqu'au jour où... Mais si je continue, je vais vous révéler ce qui fait la richesse de ce livre, et son côté addictif : tout comme Josh et Drew, on veut comprendre Nastya, comprendre ses souffrances, son silence...

La traduction du titre original (The sea of Tranquility) par la maison d'édition fait perdre cette notion de tranquilité à laquelle aspire chacun des personnages. Cette tranquilité de Josh qui l'étouffe, qui l'empêche de s'épanouir, et cette tranquilité que Nastya aimerait retrouver. Cette tranquilité évoquée dans un passage à l'observation de la lune, qui perd un peu de son sens avec cette traduction.

Petit coup de coeur personnel en tout cas pour la couverture de ce livre que je trouve très belle !

Un livre qui s'adresse à des adolescents déjà bien mûrs (car l'histoire révélée par Nastya est vraiment terrible !) mais aussi aux adultes.

Publié dans lectures 2016, Young adult

Commenter cet article