Petit Piment de Alain Mabanckou

Publié le par Stefsav

Petit Piment de Alain Mabanckou

Résumé :

 

Jeune orphelin de Pointe-Noire, Petit Piment effectue sa scolarité dans une institution catholique placée sous l’autorité abusive et corrompue de Dieudonné Ngoulmoumako. Arrive bientôt la révolution socialiste, les cartes sont redistribuées, et Petit Piment en profite pour s’évader avec des jumeaux à la brutalité légendaire, abandonnant ainsi son meilleur ami, qui refuse de le suivre. Il s’adonne alors, avec son clan, à toutes sortes de larcins, jusqu’à ce que les habitants décident de nettoyer leur zone d’action. Petit Piment trouve refuge auprès de Maman Fiat 500 et de ses dix filles, et la vie semble enfin lui sourire dans la gaîté quotidienne de cette maison pas si close que ça, où il rend toutes sortes de services. Mais le maire de Pointe-Noire décide d’une nouvelle intervention énergique contre la prostitution. C’en est trop. Petit Piment perd la tête. De bonnes âmes cherchent à le soigner (médecine, psychanalyse, magie ou sorcellerie), mais l’apparente maladie mentale ne lui fait pas perdre le nord : il a une vengeance à prendre contre celui qui a brisé son destin.

(Sources : Editions Seuil)

 

Mon avis :

 

J'ai fini ce livre il y a cinq ou six jours, mais je n'arrivais pas à venir ici pour vous partager mon ressenti sur cette lecture...

Cet ouvrage faisait partie de la sélection rentrée littéraire 2015 et son titre et son résumé avait retenu mon attention dès sa sortie. Il figurait donc déjà depuis un moment sur la liste des ouvrages que je souhaitais lire, donc lorsque je l'ai vu disponible à la médiathèque que je fréquente, je me suis fait une joie de l'emprunter...

Sauf que la rencontre n'a pas été celle que j'espérais...

Je n'ai d'abord pas réussi à entrer en empathie avec les personnages... Ce "Petit Piment" avait pourtant tout sur le papier pour solliciter notre empathie, mais je ne sais pas, je n'ai pas réussi à m'attacher à lui...

J'ai trouvé certains passages particulièrement longs et lents, qui s'étirent sur plusieurs pages pour nous parler d'une période relativement courte quand d'autres nous font faire un saut de plusieurs années en quelques lignes...

Sa folie ne m'a pas plus attirée que son enfance...

J'avoue être allée difficilement au bout... S'il avait fait quelques pages de plus, je ne suis pas sûre que je me serais autant accrochée...

Une grosse déception, la première cette année...

Publié dans lectures 2016

Commenter cet article