Ca a commencé comme ça d'Angéla Morelli

Publié le par Stefsav

Ca a commencé comme ça d'Angéla Morelli

Résumé :

De sa plume fine, drôle et toujours juste, Angéla Morelli brosse le portrait d’une femme qui, à trop penser aux autres, s’est perdue elle-même. Le bonheur est-il un choix ? Réponse dans ce roman léger, émouvant et garanti « feel good ».

Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles . Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non,  ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu.


Car la jeune mère célibataire presque trentenaire a dû faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Et, malgré la mobilisation de tout le village pour la soutenir dans sa quête, impossible de trouver les fameux fruits au beau milieu de cette canicule qui frappe le Sud-Ouest de la France. Impossible ? Non, pas tout à fait. Car il y a bien quelqu’un qui en a, des figues : Corto, le beau jardinier mystérieux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger.


Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.

Mon avis :

J'avais envie de lire un livre où je n'aurais pas envie de réfléchir, une lecture "bonbon" où la seule attente est de se détendre... J'avais vu le livre passer sur un groupe de lecture auquel je participe, elle m'avait attirée... J'ai lu le résumé sur la quatrième de couverture, il était question de lecture feel good, ça correspondait à ce que j'attendais... J'ai réalisé que c'était un livre Harlequin Editions, je me suis dit que ça n'allait pas être une lecture "difficile"... Alors après avoir hésité devant mon immense PàL, je me suis lancée...

D'abord, Flore me ressemble un peu, ou je lui ressemble, je ne sais pas : un peu naïve, gentille, sûrement trop, très investie quoiqu'elle fasse... Là s'arrête la ressemblance ! Mais au fil des pages, on la voit prendre du recul et évoluer petit à petit...

C'est une adepte des listes... Au départ, ça m'a fait sourire, mais au final, j'ai trouvé que ses petites listes s'étoffaient et le côté feel good s'est avancé... Qui n'a jamais eu envie de faire une petite liste de ce qu'il aime ou non, de ce qu'il aimerait... Je l'avoue, je l'ai fait, je le fais encore, et je ne suis pas sûre que cela s'arrêtera un jour !

Après, je ne voulais pas réfléchir : de ce côté là, pas de souci. Le coté romance "harlequin" n'appelle pas la réflexion ! Pas de rebondissement insensé, on sent dès le départ ce qui va se produire, mais au final, la seule réflexion que j'avais été de me demander comment Flore allait réagir et évoluer ! Le style de l'écrivain est simple, pas de structures de phrases alambiquées, pas de mots totalement inconnus nécessitant le recours au dictionnaire...

En bref, une lecture pour les jours de grosse fatigue, une lecture de bord de piscine ou de plage, une lecture sans prise de tête qui n'a d'autre but que le plaisir de lire !

Ce lire a rempli le défi 7 du Défi Lecture 2017 (livre dont le personnage principal est une femme) et la lettre C de l'Abécédaire Livresque.

Prochaine lecture déjà bien commencée : Le cas Malaussène, tome 1 de Daniel Pennac...

 

Commenter cet article