Gaspard ne répond plus de Anne-Marie Revol

Publié le par Stefsav

Gaspard ne répond plus de Anne-Marie Revol

Résumé :

Dans le cadre d’un jeu de téléréalité, Gaspard de Ronsard doit traverser l’Asie en stop. Son périple tourne court lorsqu’il chute d’un pick-up et échoue au fond d’un fossé…

 La suite se déroule entre Paris et un village égaré dans les rizières du Nord Vietnam. On y rencontrera une brocanteuse cartomancienne, un détective fleur bleue, un diariste fantasque, des producteurs de télé affolés, et une vieille chef de tribu acariâtre, My Hiên.

Celle-ci n’a qu’une idée en tête : obliger Gaspard à sauver son peuple d’un danger imminent.
Parviendra-t-il à rentrer chez lui ?
Dans ce roman drôle et déluré, chacun cherche quelque chose à l’autre bout du monde, pour le meilleur comme pour le pire. Mais il faut peut-être accepter de tout perdre si l’on veut se retrouver…

(Sources : Editions JC Latès)

Mon avis :

Je m'attendais, en empruntant ce livre à la bibliothèque, à lire un roman critiquant la télé-réalité et ses enjeux secondaires... Mais ce livre a été une très belle découverte, beaucoup plus riche que ce à quoi je m'attendais.

Anne-Marie Revol nous présente des personnages d'une grande richesse. Tous ont ce petit quelque chose qui nous pousse à en savoir plus, à avancer dans notre lecture pour en savoir encore plus. Ils sont tour à tour attachants, détestables, drôles, tristes... Mais surtout chacun a été soigneusement "travaillé" par l'auteure et nous révèle bien plus que ce qu'on croit avoir cerné page après page...

L'auteure nous fait aussi voyager : du Vietnam à Paris, de la cabane dans laquelle vit Gaspard au milieu télévisuel français... Elle ne se perd pas dans des descriptions infinies, mais nous entraîne malgré tout dans ce périple au Nord Vietnam au côté de Gaspard et ses compagnons.

Elle nous fait aussi voyager dans le temps : du monde actuel "hyper" technologique parisien aux coutumes ancestrales des ethnies minoritaires vietnamiennes, de Gaspard aujourd'hui à Hubert hier... Elle alterne le récit, les dialogues mais aussi le journal intime d'Hubert.

Hubert dont on apprend un peu plus de lui de page en page et dont on n'imagine pas l'importance au départ. Car chacun des personnages d'Anne-Marie Revol a son importance : on se rend contre très vite qu'il n'y a pas de personnage secondaire, que chacun va avoir un rôle primordial à un moment ou un autre.

La plume d'Anne-Marie Revol est agréable à lire, poétique, tendre, douce. J'ai réellement passé un très bon moment avec Gaspard et les autres, et je n'avais pas envie de voir apparaître le mot fin... Ca ressemble à un premier coup de coeur pour cette année 2017 !

Avec ce livre, j'ai validé le défi 57 du Défi Lecture 2017, à savoir lire un livre qui se déroule sur au moins deux continents, ainsi que la lettre G de l'Abécédaire Livresque.

 

Commenter cet article