Une bobine de fil bleu de Anne Tyler

Publié le par Stefsav

Une bobine de fil bleu de Anne Tyler

Résumé :

Ils se croyaient uniques : c’était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres.

Portrait des Whitshank, et de leur si jolie maison de Baltimore, Une bobine de fil bleu détricote sur plusieurs générations l’histoire d’une famille bien trop heureuse pour être vraie.

Et qu’il s’agisse de débusquer les politesses, de chasser les faux-semblants ou de dire l’amour, la plume drôle et méticuleuse d’Anne Tyler ne laisse rien au hasard.

(Sources : Editions Phebus)

Mon avis :

J'avais vu passer ce livre dans les différentes publicités qui nous inondent lorsqu'on visite un blog ou un réseau social... La couverture m'avait attirée, j'avais consulté le résumé qui me tentait, donc lorsque je l'ai trouvé à la bibliothèque, je l'ai emprunté.

Et ça a été une agréable découverte.

Anne Tyler nous livre une saga "généalogique" d'une famille américaine, mais en ne nous la présentant pas nécessairement dans l'ordre chronologique : nous apprenons certains évènements bien après coup, ce qui nous offre quelques "rebondissements" dans l'histoire.

Elle ne nous épargne ni les coups de coeur, ni les coups de gueule, ni les coups tout simplement... Pas de nostalgie du tout dans ce roman, mais une vie de famille qui nous attrape et nous donne envie d'en savoir plus et de mieux comprendre.

Les personnages sont tous attachants, et ce qu'on ressent vis à vis d'eux évolue au fil des découvertes que nous laisse faire l'auteure... Difficile d'en révéler plus sans vous dévoiler un peu de ce qui fait la richesse de ce livre, certains secrets de famille, parfois sources de conflits au sein d'une génération ou même entre générations...

J'ai trouvé ce livre plaisant à lire, une lecture sans prises de tête multiples.

Avec ce livre, j'ai validé le défi 25 du Défi Lecture 2017, à savoir un livre emprunté (à la bibliothèque Quai des Mondes de Mondeville pour ma part) et la lettre B de l'Abécédaire livresque.

Commenter cet article