Les beignets d'Oscar ou mes 100 jours de bonheur de Fausto BRIZZI

Publié le par Stefsav

Les beignets d'Oscar ou mes 100 jours de bonheur de Fausto BRIZZI

Résumé :

 

Chaque matin Lucio déguste un beignet d'Oscar, son beau-père, assis à une table devant la boutique, partageant quelques miettes avec un moineau extraverti. Un instant privilégié, une madeleine de Proust qu'il garde secrète.

Il ne faudrait pas que Paola, sa femme, apprenne ses écarts gourmands. Quoique maintenant, ça n'ait plus grande importance. Elle a découvert son aventure avec Mme Moroni.

Une incartade qui lui vaut d'être mis à la porte.
Et comme les ennuis, c'est bien connu, débarquent toujours par paire, il fait la rencontre de l'ami Fritz. Lucio aurait sûrement préféré ne jamais croiser sa route.

Pourtant, avec lui, il va passer les cent jours les plus heureux de sa vie. De ceux que l'on veut laisser derrière soi comme les plus heureux, des souvenirs que nos proches chériront toujours.
Cent jours qu'il se doit de rendre inoubliables.   

(Source : Fleuve Editions)

 

Mon avis :

 

Depuis sa sortie, ce roman m'attirait... Cent jours de bonheur, quelle promesse...Je m'attendais à lire un roman feel-good, un de plus... Mais ce roman était beaucoup moins léger que ce à quoi je m'attendais... Il faut dire que je n'avais que très vaguement survolé le résumé en quatrième de couverture... Et peut-être aurais-je dû...

J'ai en effet eu beaucoup de mal à lire ce livre, tout "simplement" parce qu'il n'est sûrement pas arrivé dans ma vie au bon moment, faisant écho à mon histoire familiale actuelle... Mon mari ayant lui aussi rencontré son ami Fritz et étant en pleine chimiothérapie...

Alors ce compte à rebours au fil des chapitres a été asez difficile pour moi, même si mon mari n'est pas à ce stade de la maladie...

Paola, sa femme, est fâchée, et je le comprends : Lucio l'a trompée, et elle lui en veut... Sauf qu'il lui annonce sa terrible réalité, ces 100 jours qui lui restent à vivre... Il l'écrit dans son cahier : son objectif est d'obtenir le pardon de Paola... Alors j'avais envie de la secouer, de la bousculer, de lui rappeler que chaque jour qui passait était un jour de moins à aimer Lucio... J'ai souffert avec lui !

Alors, certes, ce roman est écrit sous forme de compte à rebours : en tête de chaque chapitre, Fausto Brizzi nous fait avancer dans ce décompte, nous parle de l'inévitable fin qui attend Lucio, mais attention, ce roman n'est pas larmoyant ! Il est plein d'émotions, c'est certain, mais l'humour, quelque peu grinçant parfois de l'auteur, nous fait passer du sourire aux larmes, puis de nouveau au sourire et ce jusqu'à cette inévitable fin...

Lucio dresse la liste de tout ce qui lui manquera lorsque le dernier moment sera venu tant dans sa vie, que chez sa femme, ses enfants ou ses amis... L'auteur a même prévu des pages blanches dans lesquelles il nous invite à dresse nous aussi la liste des j'aime / je déteste de nos vies...

Les rencontres que nous faisons avec Lucio, son beau-père, le fameux Oscar aux beignets, ses amis (la bande des Mousquetaires...), l'équipe de water-polo qu'il entraîne nous apportent un flot d'anecdotes, d'émotions... Même si Lucio nous rappelle sans cesse ce vers quoi il chemine, cette recherche du bonheur nous entraîne dans son sillon. Je n'ai pu m'empêcher de sourire à sa recherche de cette méthode "miraculeuse" qui pourrait le sauver, de rire aux mille et une facéties imaginées avec ses inséparables amis... J'ai vibré d'émotions dans le road-trip dans lequel il entraîne sa famille...

Au final, même si le fond a été difficile pour moi car il me renvoie à mes propres craintes actuelles, la forme et les anecdotes offertes par l'auteur m'ont happée... J'étais partagée par l'envie de ne pas reposer le livre et le besoin de faire durer ces 100 jours à ses côtés le plus longtemps possible pour retarder la terrible échéance !

Je ne peux que souhaiter à tous les malades qui liront ce livre de trouver au fond d'eux la même force de vivre ces 100 jours de bonheur que celle de Lucio... Et à leurs proches de les accompagner dans cette lecture au final plutôt positive...

       

Publié dans lectures 2016

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article