Comment prendre le large sans perdre sa perruque ? de Catharina Ingelman-Sundberg

Publié le par Stefsav

Comment prendre le large sans perdre sa perruque ? de Catharina Ingelman-Sundberg

Résumé :

Le Gang des dentiers part en croisière… et pose ses valises en France !

C’est la panique chez le Gang des dentiers : les caisses sont vides ! Victimes de leurs largesses et de leur aversion pour les bilans comptables, Martha et ses amis se retrouvent sans le sou et obligés de sortir une fois de plus de la légalité pour se renflouer. Après un petit braquage « de routine » dans un village voisin, ils déménagent à Djursholm, banlieue huppée de Stockholm. Ce nouvel environnement donne un tour inattendu à leurs aventures : Martha y découvre l’existence des paradis fiscaux. Les réserves des banques font pâle figure à côté des sommes que le Gang pourrait rafler dans ces eldorados pour milliardaires.

Les voilà donc embarqués dans une croisière à destination des Bahamas. Ce voyage leur permet d’étudier les méthodes des grands escrocs et d’extorquer aux passagers et propriétaires les plus riches tout cet argent non déclaré… afin de le mettre à profit de manière plus citoyenne. En effet, le Gang caresse le doux rêve de s’installer en France et de faire de cette nouvelle villégiature un paradis… du troisième âge.

(Sources : Fleuve Editions)

Mon avis :

Je ne savais pas qu'il existait un troisième volume à cette saga du Gang des dentiers, mais je dois avouer que lorsque j'ai vu ce livre en rayon, je n'ai plus eu qu'une seule envie : LE LIRE ! C'est chose faite après l'avoir emprunté à la Bibliothèque Alexis de Tocqueville, et une fois de plus, je me suis amusée !

Une fois encore, on retrouve nos "charmants" petits vieux, leurs facéties, leurs envies de changer le monde... Je dois malgré tout avouer que j'ai été moins déstabilisée par certaines de leurs idées, certains rebondissements parce qu'on commence maintenant à les connaître. On sait désormais qu'ils vont devoir faire encore et toujours plus fort, on attend donc qu'ils nous proposent encore plus.

On retrouve le style typique de Catharina Ingelman-Sundberg, ce pan de la littérature nordique, accessible, drôle. J'avoue que si un tome 4 venait à sortir, je pense que je ne saurais résister à l'envie de le lire une fois de plus, mais j'ai le sentiment que l'auteure saura mettre fin à la série avant de sortir le tome "de trop", celui qui nous lassera...

Une lecture plaisante qui m'a permis de totaliser 448 pages supplémentaires lors du week-end à 1000, mais aussi de valider le défi 1 du Défi Lecture, à savoir lire un roman de ma société d'édition préférée, à savoir Fleuve Editions (aucun des livres publiés chez eux lus jusqu'ici ne m'a déçue !).

Commenter cet article