Pardonnable, impardonnable de Valérie Tong Cuong

Publié le par Stefsav

Pardonnable, impardonnable de Valérie Tong Cuong

Résumé :

 

337 pages

Un après-midi d’été, alors qu’il se promène à vélo sur une route de campagne, Milo, douze ans, chute et se blesse grièvement.
Ses parents Céleste et Lino et sa grand-mère Jeanne se précipitent à son chevet. Très vite, chacun va chercher les raisons de l’accident. Ou plutôt le coupable. Qui était avec lui ce jour-là ? Pourquoi Milo n’était-il pas à sa table, en train de faire ses devoirs, comme prévu ?
Tandis que l’angoisse monte autour de l’état de Milo resurgissent peu à peu les rapports de force, les mensonges et les petits arrangements qui sous-tendent cette famille. L’amour que chacun porte à l’enfant ne suffira pas à endiguer la déflagration. Mais lorsque la haine aura tout emporté sur son passage, quel autre choix auront-ils pour survivre que de s’engager sur le chemin du pardon ?
Un roman choral qui explore la difficulté à trouver sa place au sein du clan, les chagrins et la culpabilité, mais aussi et surtout la force de l’amour sous toutes ses formes.

 

(Résumé : JC Lattès Editions)

 

Mon avis :

 

J'avais découvert l'an passé Valérie Tong Cuong râce au prix Yaka'lire de la médiathèque de Cormelles le Royal qui avait proposé parmi les livres de la sélection "L'atelir des miracles" que j'avais beaucoup aimé. Depuis que celui-ci était sorti, j'attendais de le lire avec impatience, et mercredi, il était disponible au prêt alors je n'ai pas hésité... et je vous avoue que je ne le regrette absolument pas : autant vous le dire d'emblée, j'ai eu un énorme coup de coeur !

 

Valérie Tong Cuong nous propose là un très joli roman à plusieurs voix : après l'accident de Milo, on chemine avec Céleste, sa maman, Lino, son papa, Jeanne, sa grand-mère et Marguerite, sa tante. On vit avec eux l'attente du verdict des médecins, le parcours du combattant du centre de rééducation, mais aussi les secrets de cette famille.

Avec beaucoup de pudeur et de poésie, Valérie Tong Cuong nous montre, s'il le fallait, les dégâts que peuvent créer au sein d'une cellule familiale des secrets trop longtemps tus qui finissent par entraîner tout le monde dans la spirale de la souffrance quand un tragique accident de la vie les fait remonter un à un à la surface.

J'ai dévoré ce livre en un peu plus de deux heures, et encore parce qu'il fallait bien que je dorme un peu hier soir, sinon, je pense que je l'aurais terminé dans la nuit : la plume de l'auteure est agréable à lire, l'alternance des points de vue, des vécus rend la lecture captivante et il est bien difficile de se dire, allez, un dernier chapitre et je pose le livre !

Une lecture coup de coeur que je vous conseille sans la moindre hésitation !

 

Publié dans Roman, Coup de coeur 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article