La décision d'Isabelle Pandazopoulos

Publié le par Stefsav

Résumé :

 

246 pages

 

Un matin, Louise, excellente élève de terminale S, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d'un enfant dont elle ne savait rien, qu'elle n'a pas attendu, encore moins désiré. Assaillie de questions, Louise, la jeune fille sans histoires, croit devenir folle. Pourtant l'évidence est là : ce bébé de 3,3 kg, son fils. Comment l'accepter? Soutenue par sa famille, ses amis et les professionnels qui l'entourent, Louise va découvrir la vérité et réapprendre à vivre.

Un roman inlâchable et bouleversant où tout sonne juste.

Pour son deuxième roman, Isabelle Pandazopoulos, révélée par le succès de «On s'est juste embrassés», ose aborder avec infiniment de délicatesse un sujet dérangeant et mal connu.

À partir de 13 ans

 

Thèmes : Amour maternel, Grossesse, Hôpital, Psychologie

Catégorie : Romans & nouvelles, Romans de société / vie quotidienne

 

(Résumé : Gallimard jeunesse)

 

Mon avis :

 

En lisant la quatrième de couverture, j'appréhendais un peu de tomber sur un livre où le sujet de la grossesse "surprise", le déni de grossesse serait abordé de façon un peu superficile, sachant que c'est un roman jeunesse. A ma plus grande surprise, j'ai trouvé que finalement, l'auteure a réussi à traiter le sujet de façon suptile, ne cachant pas les choses, mais sans jamais tomber ni dans la facilité, ni dans le voyeurisme ou le catastrophisme...

 

C'est le genre d'histoire qu'on imagine impossible : comment une femme, jeune ou moins jeune d'ailleurs peu parvenir à masquer sa grossesse au point même d'accoucher sans savoir qu'elle était enceinte... Et pourtant, cela existe...

 

J'ai aimé l'idée de ce récit à plusieurs voix dans lequel on perçoit la vision des choses de Louise, mais aussi de son entourage (parents, amis, éducatrices...). On perçoit parfaitement la difficulté à se construire maman lorsqu'on n'a pas eu le temps de se préparer à cette idée ou la possibilité de choisir si on souhaitait vraiment le devenir... On suit le cheminement de Louise qui ne sait si elle doit ou non garder cette enfant, qui met du temps à pouvoir lui trouver un prénom qu'elle suggère d'ailleurs plus qu'elle ne lui donne...

 

On vit avec Louise le cheminement qui lui permettra de prendre SA décision, son besoin de pouvoir la prendre seule, sans ses parents, avec la conscience qu'elle engage à la fois sa vie mais aussi celle de son bébé.

 

Au fil de ma lecture, j'ai ressenti des tonnes d'émotions contradictoires envers tous les personnages, mais m'a aussi amenée à me projeter à travers eux: comment aurais-je réagir si j'avais été Louise, comment réagirais-je si ma fille accouchait d'un bébé seule, sans que je ne me sois aperçue qu'elle attendait un enfant, comment pourrais-je accompagner ces jeunes filles si j'étais éducatrice dans un foyer pour jeunes mamans...

 

Au-delà du sujet abordé, j'ai trouvé ce roman écrit de manière fluide, facile à lire : je l'ai dévoré en une heure trente, c'est d'ailleurs le premier des livres que j'ai lu le week-end dernier dans le cadre du challenge week-end à 1000 !

 

Même si l'éditeur évoque une lecture "à partir" de 13 ans, je pense que je ne confierais pas cette lecture à ma fille si jeune sans l'accompagner dans ce parcours...

 

Commenter cet article